La stupa bouddhique

Jeudi 29 Avril

Ce matin, nous partons pour Pashupatinath en taxi. On nous déposera à l’entrée, et nous poursuivrons notre route à pieds, dévorant des yeux le marché que nous traversons. Ici, on vous propose fleurs et bougies pour vos prières car ici, c’est le lieu des temps hindous.

marche

D’ailleurs, pour préserver ces temples, on demande aux non-hindous voulant y pénétrer un droit d’entrée de 500 roupies népalaises. Les prix ont augmenté depuis juillet 2009, sûrement pour préparer l’année 2011 qui, dans la croyance népalaise sera l’année du tourisme (pourquoi ? Ca, on ne sait pas !).

Pashupatinath, c’est le lieu des crémations. On peut y assister de l’autre côté du pont, regardant ces familles éplorées rendre hommage au défunt. Nous verrons ainsi plusieurs cérémonies, en compagnie de singes.
A cette époque de l’année, le cours d’eau est très bas, et il est effarant de constater à quel point l’eau est noire, pleine de détritus. C’est certes une rivière sacrée, mais elle donne un avant-goût de l’agonie de notre planète…

ceremonie

Durant les cérémonies, Sam s’est fait abordé par un type intarissable. On ne dit plus que nous venons de France (on préfère choisir un pays tel que la Lettonie !) car on nous demande alors de l’argent ou les vendeurs refusent de marchander, prétextant que notre niveau de vie est meilleur que le leur, et ainsi de suite…

On poursuivra en grimpant les marches et une colline. S’y trouve plusieurs temples hindous dont l’entrée est interdite. Mais il faut dire qu’une des attractions du coin, c’est surtout la multitude de singes habitant le lieu. Ils ne sont pas agressifs et on espère que cela reste ainsi, même si certains ne respectent pas les consignes de ne pas les nourrir (ce qui est la meilleure façon de les rendre agressifs par la suite).

Nous descendons les marches en direction de Bodnath. On se baladera à travers chemins, villages et ruelles bordant Katmandou.

Bodnath abrite une des plus grandes stupas du monde. Sous le soleil, sa couleur blanche est tout simplement étincelante. Les yeux célestes se posent sur vous, et chaque fois que l’on tourne le regard vers eux, on a l’impression qu’ils vous suivent. Les drapeaux de prière volent au vent, un sentiment de plénitude vous envahit. Il y a peut-être bel et bien quelque chose de sacré dans le lieu.

stupa

Les touristes et les pèlerins se mêlent autour de la stupa. Des temples bouddhistes et les monastères bordent les environs côte à côte des magasins de souvenirs. On continuera la balade derrière la stupa où les petites échoppes vendent épices, légumes, perruches et autres oiseaux gazouilleurs.

Notre balade s’achèvera lorsque nous trouverons un taxi pour nous emmener à Thamel. Et c’est encore l’occasion d’y faire un peu de shopping (après tout, ce quartier est là pour ça !). A peine nos achats finis et déposés à la guesthouse qu’il se mettra à pleuvoir des cordes ! Ca rafraîchit l’air et c’est l’occasion de se reposer un peu.

Lorsque ça se calme, on fera une petite balade dans Katmandou qui se terminera au cyber-café pour une petite heure d’internet. De quoi donner des nouvelles, et de se rendre compte que la fin approche…