Une marche dans la jungle

nepal_2

Mardi 27 Avril

Quelle nuit agitée ! Chaleur et moustiques combinés ne font pas bon ménage quand il s’agit du repos du guerrier ! Surtout lorsqu’on sait que la chaleur des chambres n’a rien à voir avec la fraîcheur de la nuit. Forcément, elles restent fermées toute la journée.

paon

Enfin, le réveil est à 5H45, et notre rendez-vous 6H30 pour faire du canoë. Plutôt que canoë, il faut plus parler de barques locales qui nous font raser l’eau. On descend tranquillement la rivière ce qui nous donne l’occasion d’observer la faune locale, essentiellement des oiseaux : martins-pêcheurs, ibis, paons, canards de Russie et aigrettes. Mais les principaux invités pointent le bout de leur nez : les crocodiles. Deux espèces peuplent ces eaux, les fish-eater, reconnaissables à leur gueule fine et allongée, et bien sûr le mangeur d’homme, qui possède une gueule plus courte, plus large mais beaucoup plus puissante. Nous aurons la chance de voir les deux.

crocodile

Le canoë s’arrête. Et nous descendons sur la berge. Notre but : rejoindre notre point de départ à pieds. Mais nous ne sommes plus du côté « village » de la rivière. Nous sommes dans le Chitwan National Park. Ce qui veut dire que dans cette jungle, nous pouvons faire quelques rencontres de type animales : rhinocéros unicornes, ours paresseux, ou bien encore tigres… En plus, les guides jouent le jeu du danger ! Ce qui fait que nous sommes dans l’ambiance lorsque nous observons nos premiers rhinocéros endormis. On a eu droit à toutes les consignes de sécurité s’il venait à s’éveiller et charger : courir en zigzag !

jungle

Mise à part cette rencontre (en fait, nous en aurons vu deux), nous observerons des empreintes de sloth bear, et de tigre ! Il est beaucoup plus rare de les apercevoir, mais on peut témoigner de leur présence.

Le chemin paraît bien court à force de se concentrer sur les traces des animaux sauvages, et nous voici déjà revenus au départ ! Et il est plus de onze heures mine de rien ! Le soleil tape et en traversant la rivière, on voit les éléphants prendre leur bain. Et bien, autant prendre le mien avec eux non ?

Ni une ni deux, me voici sur le dos d’un éléphant ! Leur peau est rugueuse et on cherche son équilibre dessus. A peine le temps de se concentrer que pschhht !!! Sa trompe me douche ! L’eau est rafraîchissante au possible et que dire ? C’est plus que rudement sympa la douche à l’éléphant !! Me voici trempée, plutôt deux fois qu’une, surtout que mademoiselle éléphante est très encline à se laver ! Un moment magique et très amusant à la fois !

douche

Une fois toute mouillée, Sam et moi allons prendre un verre, tout en regardant d’autres touristes se faire doucher. Parfois, le spectacle est digne de numéros de clowns ! Et puis, à présent c’est l’heure du repas. Des momos d’un petit resto familial nous attendent !