Le Blue Lagoon


Lundi 19 Juillet

Le soleil inonde notre tente, dardant ses rayons qui ne cessent de réchauffer notre petit intérieur privé. De quoi motiver Sam à prendre la route dès que possible, mais quel bonheur de se réveiller avec pour vue la mer et le ciel bleu ! Quelques moutons nous tiennent compagnie. Moutons bien gourmands puisqu’un essaie de becquer notre voiture !

Ce matin, notre première activité sera de profiter du Blue Lagoon. Ah, ce fameux Blue Lagoon, tout le monde nous en parle ! On arrive sur le lieu avant l’ouverture et parcourons les environs : coulées de lave noires et eau laiteuse sont nos premiers aperçus de ce lieu mythique.

Nous devrons attendre une heure, la faute au guide-papier qui s’est trompé au niveau des horaires d’ouverture, mais enfin, nous allons entrer.


Premiers aperçus : l’endroit est plus que clean. On nous propose de payer en couronnes islandaises ou en euros, au choix ! Bon, c’est un peu cher, mais il paraît que c’est à faire. On nous donne deux bracelets bleus magnétiques qui seront les clés de nos vestiaires. Heureusement qu’il n’y aura guère de monde pour cette découverte-ci !

En effet, les Islandais sont très à cheval sur la propreté avant d’entrer dans leur fameux lagon, mais aussi très peu pudiques à ce niveau-là. Vestiaires collectifs (bon passe encore…) mais avant d’entrer dans les eaux chaudes, il faut prendre une douche…. Entièrement nu ! Hey oui, il faut enlever son maillot de bain et bien se savonner à certains endroits… Heureusement, pour nous, pauvres européens, il y a quand même quelques douches qui bénéficient d’une paroi opaque pour se protéger du regard des autres, mais elles ne ferment pas à clé ! Le seul avantage, c’est que le savon et le shampoing sont fournis !

Après cette épreuve, ça y est, à nous les eaux bleues !

Le Blue Lagoon, c’est une création directe des activités géothermiques de l’Islande. Il s’agit d’une immense piscine à ciel ouvert, aux eaux bleues laiteuses à 40°C. Derrière, on peut voir la centrale qui puise cette eau, l’utilise puis la rejette une fois refroidie, assez refroidie pour que l’espèce humaine puisse prendre un bain dedans sans bouillir.

En marchant dans le lagon, on sent une espèce de boue sous nos pieds, grisâtre. Cette boue, en fait, est un soin du visage, disponible dans des bacs, et on peut généreusement s’en tartiner et la laisser sécher. Il y a aussi des saunas humides, secs, et une cascade pour se masser le dos. A certains endroits, l’eau est beaucoup plus chaude ou plus froide. Et on peut réserver un masseur (supplément à payer), histoire de se chouchouter jusqu’au bout.


Oui, le Blue Lagoon, c’est un SPA géant. On ne s’attendait pas à ça, mais autant dire que l’on peut en profiter un maximum ! Nous y avons barboté trois heures avant de finalement en ressortir… et repasser par l’épreuve de la nudité !

Hey oui, on doit reprendre une douche à la sortie (normale) mais, il n’y a toujours pas de cabine privée. Le pire, c’est qu’on doit s’essuyer avant d’entrer dans les vestiaires et quelqu’un vous observe pour être sûr que vous respectiez cette règle. Etrange. Bon, après, faut ressortir les techniques d’habillage en ayant une serviette vissée autour du corps pour être à l’abri de tous ces regards. Mais ça ne sera pas la dernière fois que l’on fera cette expérience de non-pudeur nordique !

En sortant, vous pouvez acheter les produits thermaux de Blue Lagoon (qui est aussi une grande marque de soins par ici), et d’autres choses encore (pulls, t-shirt, souvenirs….). Et il y a aussi un accès gratuit à la terrasse pour admirer l’ensemble de plus haut !

Quelque chose à faire et à voir en Islande, ne serait-ce que pour prendre un peu de temps pour soi !