Cratères et orgues


Jeudi 5 Août

Le réveil se fait au soleil !
Dire que l’on se couchait complètement gelés il y a quelques temps, et à présent, on se balade en T-Shirt à cause de la chaleur…. Si chaud d’ailleurs que Sam prend un bain dans le cours d’eau d’à côté avant de reprendre la route !

Nous retournons dans le parc national en nous arrêtant au Laugarbrekka, un « monument naturel ». C’est une sorte de cratère avec un lac à l’intérieur. En quoi est-ce un monument plus que les autres beautés du coin ? Mystère…


On s’arrête ensuite à Arnastapi, un petit porte perché sur des orgues basaltiques. On profite de la tranquille balade le long des falaises, en embêtant quelques sternes arctiques et en admirant les arches creusées par la mer.


Puis, nous prenons une piste pour nous mener tout près du glacier, visitant la Sönghellir, petite grotte où l’on peut entendre le chant des Nains selon la légende. Elle nous dit également que c’est ici que Baldur tenait conseil. Peu de choses à voir, la caverne est minuscule, si ce n’est les graffitis parcourant les murs. On peut dire qu’ils sont historiques, certains ayant plus de 60 ans !

Nous continuerons sur la piste et nous nous arrêterons pour aller toucher la glace du Snaefellsjökull qui ne montre guère son capuchon enneigé aujourd’hui.


Puis, plus loin, on grimpera sur le Sjonarholl, un vieux cratère donnant une belle vue sur la région. Encore plus loin, on marchera jusqu’à la cascade de Snekkjufoss. Il ne faut pas avoir le vertige pour aller l’admirer, mais le chemin pour s’y rendre est plutôt facile.

Ca y est, nous repartons maintenant vers le sud, reprenant la route vers Reykjavik… Mais cela n’empêche pas Sam de faire un dernier arrêt pour grimper (tout seul cette fois-ci !) sur un cratère à demi effondré du nom de Ytri-Raudamelur.


Il est temps de trouver un camp, nous faisant renoncer à la grimpette sur l’Eldborg. Ce sera peut-être la première fois que nous mettrons autant de temps à trouver un endroit. Enfin, le camp n’est certes pas l’idéal, mais nous l’avons trouvé, ce qui reste l’essentiel…. La région devient de plus en plus peuplé, c’est peut-être pour ça… ?