Dans les rues de Kuala Lumpur

malaisie_02

Lundi 11 Avril

Nous atterrissons à Kuala Lumpur vers 5 heures du matin, heure locale (soit environ 22 heures en France). Malgré notre intense envie de dormir, la journée ne fait que commencer et ce n’est pas avec Sam que je vais pouvoir m’assoupir tranquillement !

Après avoir récupéré nos bagages et pris de la monnaie aux distributeurs, nous quittons l’aéroport via un bus qui nous emmène à Sentral. Le bus met environ une heure pour rejoindre la capitale, ce qui le rend plus long que le train, mais il reste moins cher, et après tout, ce n’est pas comme s’il y avait beaucoup de choses à faire aussi tôt le matin.
Le train met tout de même une demi-heure, car l’aéroport se situe tout de même à 75Km de la ville. Quoiqu’il en soit, énorme surprise en grimpant dans ce bus : aspect atypique, avec rideau multicolore et décoré de multiples grigris, il n’empêche qu’il a la clim, que l’on a de l’espace pour mettre ses jambes et qu’on peut basculer sans soucis en arrière pour s’installer on ne peut plus confortablement ! Rien à voir avec les bus indiens, et rien non plus à voir avec les bus ou cars français. Le voyage est royal et on essaie de récupérer au maximum durant cette heure de voyage qui passera bien trop vite…

Ding Dong ! Nous voici arrivés à Sentral, une station centrale du métro de Kuala Lumpur. Ca tombe bien, on doit prendre le métro pour rejoindre Desi Pasar. Notre mission : réserver une chambre pour la nuit. Un peu au hasard en tournant les pages du Lonely Planet, notre choix s’est porté sur le Lok Ann Hotel, qui aura une chambre double pour 60 RM qui sera libre à 14H. Patienter, patienter… voici notre maître mot depuis hier. Heureusement, on peut laisser nos bagages à la réception, histoire d’aller vagabonder dans la capitale pour faire passer le temps…

Jalan Petaling

L’avantage du Lok Ann Hotel, c’est qu’il est bien situé. Près du monorail et du métro, dans Chinatown… Ce qui est un bon point de départ pour visiter Kuala Lumpur. Pour commencer notre visite, on regarde autour de nous et nous voyons les fameuses tours jumelles s’élever dans le ciel. Et voilà notre destination ! Sans plan, au hasard des rues qui se présentent devant nous, nous les atteignons. Ah, les tours jumelles Petronas… Dans ma tête, les images d’Entrapment (Haute Voltige) défilent. Sean Connery avec son chapeau, se mêlant aux touristes pour faire le repérage de son cambriolage… Manque de chance, nous ne pourrons pas l’imiter : le lundi, les tours sont fermées au public et nous ne pourrons pas bénéficier d’un des billets gratuits pour aller sur le pont reliant ces géantes vitrées…

Tours Petronas

Nous quittons la place pour rejoindre le monorail que nous prenons jusqu’à l’arrêt de Titiwangas. Pourquoi cet arrêt ? Tout simplement parce que c’est une gare de bus, et que demain matin, il nous faut en prendre un pour rejoindre le parc national de Taman Negara. Très simple, un bus part toutes les heures et nous réservons nos places pour huit heures, au même tarif que les locaux (et ça, c’est bien appréciable !).

Nos pieds reprennent le travail et nous entraînent à travers Little India et rejoignent Chinatown. Devant nous, les marchés ont pris vie, on croise une mosquée et nous commençons nos expériences culinaires.
Nous goûtons une sorte de jus fluo aromatisé aux fruits mêlés de glace pilée et de sucre. Bon, ce n’est guère une réussite pour tout vous dire… Le goût des fruits est trop fade et on ne sent que le sucre… Dommage ! Par contre, l’achat de fruits déjà découpés à piquer avec un batonnet pour manger en se promenant, ça c’est bon, c’est bien, c’est pratique et peu cher ! A consommer sans modération, surtout qu’il y a pas mal de choix en matière de fruits !
Peu de temps après, on s’arrêtera dans un boui-boui au bout du marché aux têtes de poisson pour prendre notre premier vrai repas depuis des heures : une soupe de nouilles aux boulettes de porc !

Poulpes Séchés

Malgré toutes nos activités matinales, il est à peine plus de midi, et la chambre n’est pas encore prête… Nos corps disent stop et nous nous arrêtons dans un McDo ventilé, assis, avec un coca frais pour attendre que les dernières heures passent pour avoir enfin notre chambre. Parce que, bon, il fait chaud quand même, quelques 30°C sûrement, et je ne me vois pas continuer comme ça sans une bonne douche et surtout un peu de repos…
Ultime dernier tour dans le marché de Chinatown et… ça y est… Hourra ! La chambre est prête et nous attend !

La chaleur et la fatigue nous ont vaincus. La sieste est bien méritée et ressemble à un petit moment de paradis… Cela tombe bien, le temps de prendre une douche, de prendre quelques affaires, de transvaser les sacs et de dormir un peu, il se met à pleuvoir à verse !

Nous attendrons la fin de la courte mais intense pluie pour ressortir, histoire de marcher et de manger un bout. Comme ce midi, nous nous installerons à un étal, que l’on appelle ici, un hawker (c’est-à-dire un restaurant ambulant, qui apparaît surtout aux heures de repas sur une place où il n’y avait rien auparavant). Nous commandons des plats grâce aux photos proposées, mais il semblerait que malgré les images, notre cuisinier n’a pas tout à fait compris ce que l’on veut puisqu’il ne nous sert absolument pas ce que nous avons commandé ! Il nous oublie même… Enfin, les jus de fruits frais sans ajout hormis la glace sont excellents !

Hawker

Nous rentrons en monorail dans la relative fraîcheur de la nuit (toute relative hein…). Nous retournons sur le marché pour acheter de nouveaux des fruits en morceaux, goûtant le melon local et des fruits du dragon et achetons même quelques petites choses pour notre trajet de demain matin comme de l’eau et du coca avant de dormir pour une nuit bien méritée ! Il est tôt, mais la journée commencée la veille fut longue et demain, notre départ est encore plus tôt !