Arrivée aux îles Perhentian

malaisie_07

Vendredi 15 Avril

Vers 1H du matin, nous nous mettons en route pour la gare. Le comptoir est ouvert à cette heure-ci pour acheter les billets.
Première surprise sur le quai : mais…. Il y en a du monde !! Vous êtes sûrs qu’on est en pleine nuit ? Deuxième surprise : le train de 2H30 est plein, plus de billets disponibles !! Mais…. Vous êtes vraiment sûrs qu’on est en pleine nuit ??

Enfin dans notre malchance, nous avons un peu de chance : il reste des places assises (et non couchette) pour le train de 3H08. Nous n’aurons pas à attendre trop longtemps pour notre départ… On s’installe sur les bancs de la gare, recherchant plus ou moins une position confortable pour tenter de récupérer un peu de notre trek dans la jungle, en vain…

Ca y est, notre train est là ! Le froid s’empare de nous dès que l’on grimpe dedans : la clim’ est à fond. On sort les polaires en cherchant nos places. Heureusement, les sièges sont confortables et on en profite pour dormir un peu, le temps du voyage…

Gare de Kota Bharu

9H30 : nous arrivons à la gare de Kota Bharu (qui n’est pas un terminus donc attention… !) où nous sommes plus ou moins assaillis par les taximen… On en a besoin pour aller jusqu’à l’embarcadère des îles Perhentian, ça tombe bien ! Mais profitons du fait que nous avons l’avantage : on marchande ! De plus, nous nous sommes mis avec la Suissesse qui va au même endroit que nous pour que cela nous revienne encore moins cher (oui le prix de la course de taxi est fixe, peu importe le nombre de personnes dedans !). On arrivera à avoir 50Rm le trajet à trois pour se rendre au port. Bon… Notre taximan ne sait pas parler un mot d’anglais, mais son boss l’avait briefé peu avant, comprenant que nous n’avions pas encore nos tickets pour le bateau.

Ce qui fait qu’il nous dépose juste devant la compagnie ! On flaire le piège, nous méfiant d’une commission cachée comme en Inde, mais non… En Malaisie, c’est juste un service en plus pour le client ! Les prix sont réguliers, et au même tarif partout et pour tous !
Nous prenons un aller-retour (70Rm par personne) avec le retour « open ». Le prochain départ a lieu dans 10 minutes ! On a juste le temps de s’acquitter du droite d’entrée du parc maritime des îles (5Rm) que nous voici déjà dans le bateau en partance !

Là, le boatman nous demande à quelle guesthouse nous voulons être déposés : mieux vaut donc choisir son hôtel avant. Nous, ce sera le D’Lagoon, un hôtel isolé au nord de la plus petite île.
Nous y serons dans une demi-heure, le temps de déposer tous les autres passagers. La Suissesse ne sachant pas où aller nous y suivra.

Baie du D'Lagoon

Le D’Lagoon se situe dans une petite baie et propose des cabanons sur pilotis dans une ambiance tranquille, bon enfant et familiale. Il y a même une maison dans les arbres (mais elle est louée pour plus d’un mois). Chaque cabanon a reçu un nom de poisson, nous c’est le Marlin. Bien que le confort soit sommaire, le cadre est paradisiaque. Un varan nous accueille sur le chemin et nous posons nos bagages, enfin ! La douche est revigorante après toute cette journée de transport, nous voici arrivés en un seul morceau, mais pas question de se reposer pour autant !

Plage du D'Lagoon

Maillot de bain enfilé, nous filons découvrir les plages environnantes. Du D’Lagoon, on peut aller jusqu’à la Turtle Beach à pied, en 5 minutes, ce sera la première. La journée est tout de même bien avancée…

La plage est formée de coraux morts et de coquillages à n’en plus finir. Nous installons nos affaires à l’ombre d’un arbre et l’on se plonge de suite dans les eaux chaudes et turquoises, de quoi se rafraîchir du climat tropical ! Sam part à la chasse aux porcelaines tandis que je ferme les yeux sur ma serviette, la fatigue de la journée l’emportant au final.

Turtle Beach

Le soir, nous dînons au resto de l’hôtel (dont les prix sont les plus abordables de l’île) et nous nous inscrivons pour le tour de snorkelling de demain matin.
Le lit semble tout droit sorti des nuages, mon dos l’accueille avec soulagement. Un véritable repos nous attend pour cette nuit, savourons-la comme il se doit !