Jour 8 : La Tour de Santa Maria

Mercredi 25 Juillet

Après une bonne nuit de sommeil et un bon petit déjeuner, nous partons pour une randonnée de 7Km (aller et retour).
Nous nous rendons jusqu’à la Tour de Santa Maria, en passant par le sentier des douaniers.

santa-maria_en_vue

Il vaut mieux partir évidemment assez tôt, car il fait très vite très chaud, et je regrette de ne pas avoir de chapeau. Heureusement, Bout’Chou est paré : installé dans le porte-bébé, sa température est réglée sur celle de son père. Il a le chapeau sur la tête, mais aussi un cheche passé autour du porte-bébé pour que ses jambes soient couvertes tout en étant à l’air (le cheche est vraiment le truc indispensable à emmener en voyage quand on a des enfants en bas-âge – sisi !) et de plus, il n’est habillé que d’une barboteuse (l’habit de l’été par excellence !).
Nous arrivons pour le repas au pied de la tour et nous décidons de nous installer sur un rocher entouré d’eau de mer (qui apporte une certaine fraîcheur). Après quelques sauts, nous mettons notre petit camp en place ! Sur un rocher, il n’y a guère d’ombre, de ce fait, je déplie l’abri solaire/tente de Bout’Chou pour l’installer. Comme nous sommes au milieu de l’eau, il y a quand même un petit vent pour aérer l’intérieur, tout en prodiguant un peu d’ombre pour que le Bout’Chou ne rôtisse pas !
Repas et baignades sont au rendez-vous et après avoir bien batifolé dans l’eau, nous sortons et nous repartons pour rejoindre le camping pour le repas du soir !

santa_maria

C’est l’heure du bain pour le Bout’Chou ! Mariama et Sylvain ont emmené dans leur voiture une baignoire pour lui, mais évidemment, le temps de la remplir d’eau chaude, celle-ci est déjà devenu froide…. Pourtant, il est indispensable de rincer le TitLoup de tout ce sel et de cette transpiration. Pourtant, ça n’a pas l’air de le gêner, mais il faut dire qu’il adore faire trempette. Peu de temps après, il vomit tout ce qu’il avait ingurgité et ni une ni deux, nous téléphonons à son grand-père médecin qui nous précise qu’il s’agit sûrement d’un coup de froid. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir tant que le Bout’Chou réclame et boit au sein. Le lait maternel s’occupera de lui prodiguer les bons anticorps tout en le maintenant nourri et hydraté (c’est magique et pratique en voyage !).

au_repos

Après cette petite inquiétude, tout le monde va se coucher pour bien se reposer. Demain, on lève le camp !