Angels Landing

usa_05

Mardi 30 Juillet 2013

Dès le réveil, nous sommes sur les chapeaux de roue : on se prépare à partir en balade pour la journée. Les sandwichs sont prêts, des tomates, des bananes, et pas moins de 6L d’eau trouvent leur place dans nos sacs, ainsi que ce qu’il faut pour changer le loulou en cours de route !

Oui, ce matin, nous attaquons une balade qui me fait peur : Angels Landing. LA balade du parc de Zion. Celle qui surplombe le canyon. Celle dont on a lu l’avertissement la veille : 6 personnes sont tombées de là-haut et en sont morts. Ah chouette, tiens, ça met l’eau à la bouche n’est-ce pas ?

Plus moyen de reculer. Tout est prêt. On se dirige vers la navette qui nous dépose non loin du départ de la balade. Un cerf et deux biches nous accueillent, allongés dans les arbres comme pour nous souhaiter bon courage. Nous commençons l’ascension.

cerf

Premier bon point : nous sommes partis le matin, ce qui fait que le versant que nous grimpons est à l’ombre. Et quand on est comme moi assez sensible à la chaleur (comprenez, je me transforme en piscine ambulante dès que l’effort dépasse la barre de 2 sur une échelle de 10…), c’est pas trop mal ! Ca fait du bien, et on évite les gros coups de chaud tout en conservant la précieuse eau qui doit tenir l’aller et le retour.

La première partie est assez simple dans le sens « ce n’est que de la grimpette ». Je suis une véritable tortue comparée à Sam qui me dépasse alors qu’il a le poussin sur le dos, mais bon, c’est faisable. Le chemin est large et il y a même un passage à plat avec quelques arbres pour nous faire de l’ombre pour délier les jambes ! On entame la fin de cette partie par un chemin en zig-zag qui ne cesse de grimper avant d’atteindre une plate-forme bien en hauteur avec du sable fin (avec des toilettes sisi !) idéale pour faire une pause. C’est d’ailleurs ici que l’invasion de chipmunks et autres écureuils commencent. Certains touristes pour faire la seconde partie laissent leurs sacs ici. C’est ainsi qu’on a eu la surprise de voir un de ces sacs bouger tout seul ! Un écureuil avait trouvé son chemin en grignotant ledit sac pour arriver jusqu’au Graal des sandwichs ! Gare à vos affaires, les écureuils sont sans pitié !!

secondepartie

Bref, on reprend un peu notre souffle avant de commencer la deuxième partie qui va être plus lente et beaucoup plus impressionnante. Ah oui tiens ! Le vide est de chaque côté ! Les passages un brin mince, pas mal de monde (des fois dans les deux sens alors attention aux bouchons) et des chaînes pour nous aider à aller jusqu’au bout ! A l’aller, ça va encore. C’est toujours plus simple de grimper que de descendre, même si attention aux chaînes ensoleillées, ça brûle !

zion_vue

On arrive enfin jusqu’au bout et là quelle vue magnifique !! A part le chemin du retour, nous sommes environnés du vide et nous pouvons contempler le canyon vert et rouge de Zion dans son ensemble. Ouah, vraiment, la grimpette en valait le coup ! On sent l’effort récompensé. On reste un petit moment à contempler avant de prendre le chemin du retour.

On s’arrêtera sur une petite plate-forme pour manger à l’ombre d’un tout petit arbre qui s’accroche à la vie. On savoure le repas et on repose les pieds et les genoux avant de prendre le courage à deux mains et attaquer la partie la plus délicate : la descente avec les chaînes. On se contorsionne un peu parfois mais nous arrivons bien vivants avant de commencer la descente la plus longue. Les genoux en prennent un coup mais finalement, on atteint la pelouse fraîche du Zion’s Lodge. On s’allonge à l’ombre du grand arbre pour souffler et se poser vraiment. Il y fait vraiment bon (et pour les gourmands il est possible d’acheter à manger ou des sodas au lodge justement). Ah, nos pieds… nos genoux…. Revenez à nous.. ! Sam fait une petite sieste de récupération et Esteban joue dans l’herbe. Vraiment le lieu idéal pour récupérer après une telle randonnée : 8Km en 4H25. Pas si mal je trouve !

Après cette heure de repos bien mérité, on reprend la navette pour deux arrêts et nous rentrons au camping à pied par le Pa’rus Trail. Il s’agit d’un chemin très facile, parfois goudronné pour les vélos et promener les chiens qui suit la rivière. Il y a des bancs le long du chemin et pour le coup, beaucoup moins de monde qu’à Angels Landing, un vrai comble !

parustrail

Au camping, on s’arrête à la maison des rangers pour acheter quelques cartes postales et se renseigner, voir un petit peu les marchandises et tout ça. Faire les touristes quoi ! On se détend près de la tente avant de mettre le petit chocobo au bain ! Il s’éclate il n’y a pas à dire, c’était une très bonne idée d’acheter cette bassine, pratique pour la vaisselle et comme baignoire d’appoint. Multifonctions !

Après le repas, notre loulou s’écroule dans son siège-auto tandis que nous partons en voiture pour trouver un coin où l’on peut admirer un beau coucher de soleil, dans la partie autorisée aux véhicules. Malheureusement, nous n’aurons pas de chance… Le soleil disparaît bien trop tôt derrière les montagnes. Au final, nous rentrons bien vite dans notre tente pour un repos bien mérité !