Jeudi 17 Juillet : Nous sommes en Alaska !!

canada_08

Ce matin, nous allons toujours plus au nord et faisons route vers Stewart.

Le soleil superbe éclaire un panorama grandiose. Les sommets défilent et nous passons devant les glaciers.

glacier_route

Les défilés de neige éternelle sont impressionnants.

aigle_decolle

A Stewart, avant de passer la frontière, nous nous arrêtons à l’office du tourisme. Bon, pas grand-chose à apprendre et nous quittons le Canada pour entrer en Alaska. C’est une simple formalité que de s’y rendre : on ne nous demande même pas nos passeports ! Pas de coup de tampon pour le plus grand désespoir de Sam.

frontiere_alaska

Et voilà, ça y est. Nous voici en Alaska. Nous voici à Hyder, la ville fantôme la plus accueillante de la région (oui oui, c’est comme qu’ils se nomment eux-mêmes !). Les vieux bâtiments, d’une autre époque, s’alignent le long de la route : l’ancienne poste, par-là, le bar… Tout est vide et les bus scolaires éclatés sont une décoration particulière contribuant à l’ambiance de la ville.

bus_defonce

Direction Fish Creek, un spot incroyable sur une rivière que les saumons ont l’habitude d’emprunter pour remonter. Elle sert de garde-manger aux grizzlys du coin ainsi qu’à d’autres animaux, et, quand les poissons sont abondants, vous pouvez observer de très près les ours en train de pêcher.

fishcreek_panneau

Malheureusement, nous ne sommes qu’au tout début de la saison. Les poissons sont rares. On n’en verra pas. Bon, l’avantage, c’est que l’entrée est gratuite pour le coup. En demandant, on apprend qu’un grizzly est déjà passé se nourrir (oui, ils viennent quand même jeter un coup d’œil même si les poissons ne sont pas arrivés).

fish_creek_palissade

Après deux heures d’observation, nous partons en nous promettant de revenir ce soir.

Nous faisons route vers le point de vue du Salmon Glacier. Sur le chemin, les traînées de neige s’accumulent.

bear_glacier

Et là, le glacier offre une vue imprenable : le gouffre devant nous est béant, la neige blanche nous aveugle en réfléchissant le soleil.

glacier_famille

On déjeune avec cette vue sous les yeux et nous rebroussons ensuite chemins pour trouver un endroit où camper. Finalement, on décidera de se poser au campground de Hyder, histoire de dire que nous passons la nuit en Alaska. Bon, il se trouve que l’accent de Sam et celui de la propriétaire ne concordent pas et ils n’arrivent pas à se comprendre. Stef prend alors le relais !

On monte nos tentes et repartons à Fish Creek.

Bon, toujours pas d’ours ! Mais pour notre plus grand bonheur, nous observons un castor ramenant des branches et herbes pour son barrage. Sans compter la loutre que nous apercevons sur la route.
Quand il commence à pluvioter, nous décidons de retourner au camp.

castor_fishcreek

On sort à peine de la voiture que Stef manque de se faire assommer par un poisson pris entre les serres d’un aigle d’Amérique ! Il est suivi de près par son compagnon mais le poids du poisson fait qu’il se pose non loin. Nous voici donc aux trousses de deux aigles… On suit même les œufs de poisson qui font une piste imparable pour trouver les deux oiseaux qui auront fini par lâcher le poisson dans l’eau….

aigle

Pendant que Stef et Sam préparent le feu et le repas, j’emmène le poussin prendre une bonne douche chaude (bien que payante). Et attention, luxe ultime en voyage : je fais la vaisselle à l’eau chaude !

camping_alaska

23H, il est tard et le soleil vient à peine de se coucher. Demain, on se lève tôt pour retenter notre chance auprès des grizzlys.