Lundi 28 Juillet : Yoho National Park

Ce matin, nous quittons Glacier National Park pour nous rendre sur Yoho National Park.

Nous nous arrêtons de nouveau à Golden pour faire le plein en courses et reprendre de l’argent, c’est à peu près la seule grosse ville des environs, on en profite avant d’enfiler les kilomètres.

Arrivés à Yoho (dès que je commence à prononcer le nom de ce parc, je ne peux m’empêcher de chanter la chanson de pirates : « yoho, yoho, a pirate’s life for me… »), le choix du camping s’impose non sans heurts. Finalement, ce sera un camping Takkakaw Campground où aucun véhicule n’est admis. Il faut donc faire 500 mètres de marche avec ses affaires pour y arriver, mais heureusement, des chariots sont mis à disposition pour éviter les allers et retours.

brouette

Sur place, les casiers à ours sont pris d’assaut.

Une fois que nous sommes bien installés, nous nous rendons à pieds aux chutes Takkakaw au bout d’un petit chemin très facile d’accès.

IMG_2039

En cette saison, elles sont vraiment très impressionnantes et nous éclaboussent avant d’être tout près. Il est presque impensable de se dire qu’en automne, hiver et printemps, le filet d’eau n’est qu’un mince pipi de chat. L’eau actuelle, si rugissante, est alimentée par la fonte des glaces de l’été.

carte_parc

Et là…

Une petite chute sur le chemin du Bout’Chou qui courrait partout. A priori, sur le coup, rien de grave, mais quelques minutes plus tard, il ne veut plus bouger le bras. On a beau faire du placebo, ça ne fonctionne pas, et le chocobo n’est pas spécialement douillet. Rien n’est enflé mais je n’arrête pas de sentir mon angoisse gonfler.

On décide de prendre la route, pour qu’il puisse dormir un peu (c’est très efficace avec lui, la route) et de voir comment ça s’arrange, si ça n’est que passager…

Nous arrivons au lac Emeraude. Le loulou ne veut toujours pas bouger son bras et grimace ou se met à pleurer… jusqu’au moment où on sort des gâteaux. Et pour attraper les gâteaux, il bouge le bras instinctivement et… tout à l’air de se remettre en place ! Ouf !! Mon soulagement est intense ! Il avait dû se le démettre un chouïa lors de sa chute et juste de bouger le bras a permis de tout replacer ! Merci les gâteaux et la gourmandise des enfants ! Il n’aura plus mal du tout du voyage (et je vous rassure, au retour des vacances, on l’a fait examiner mine de rien pour être sûrs à 100%, il n’y a rien eu !).

emeraudeeau

Soulagés, nous partons faire le tour du lac Emeraude tranquillement. Nous profitons de la vue de ses eaux superbes et de sa couleur admirable sans restriction, le crépuscule commençant à tomber peu à peu.

montagnes_eau

Nous rentrons tard dans la nuit, mais après un bon repas et des émotions en dents de scie, nous nous endormons d’un sommeil réparateur.