Mardi 29 Juillet : Laughing Falls et cheville foulée

Réveillés aux aurores ce matin, nous levons le camp et sommes prêts pour commencer une rude randonnée de près de 20Km dans le parc Yoho (mais pourquoi mes deux compagnons de voyage sont-ils si friands de loooongues marches ??).

Le chemin commence très facilement. Trop peut-être. Est-ce un mauvais présage ? Quoiqu’il en soit, nous longeons la rivière, fort jolie par ailleurs, et nous arrêtons au lac Duchesnay.

lacmiroir

Apparemment, le chemin présente pas mal de petits détours, et points de vue (toujours sans distance affichée sur les panneaux). Le lac Duchesnay est un véritable miroir du paysage.

Comme le chemin est toujours facile, nous atteignons rapidement le premier camping d’arrière-pays au pied des Laughing Falls.

laughingfalls

Ce camping sauvage est très bien aménagé contre les ours. Il y a des ficelles accrochées aux arbres pour mettre en hauteur la nourriture emmenée (et c’est une bonne pause de randonnée : il y a des toilettes sèches !). Et on peut admirer les jolies chutes.

Le chemin commence à grimper tout doucement, mais rien de bien méchant pour le moment.

IMG_2282

Juste avant d’arriver au deuxième camping d’arrière-pays, un panneau indique un look-out sur le glacier Yoho, toujours sans distance indiquée. Persuadés qu’il n’est pas très loin (comme pour le lac Duchesnay), nous nous engageons sur le sentier qui grimpe et descend sans cesse pour arriver au niveau de la rivière dans un paysage caillouteux après quelques kilomètres dans les pattes.

En fait, il ne s’agit pas du glacier, mais de la moraine du glacier….

moraine

Si le spectacle a bien plu à Sam (même si on a perdu un bon moment à marcher dans les cailloux à la recherche du chemin pour le glacier), on se rend vite compte que c’est un gros point faible du parc Yoho : tout est très mal indiqué. Pas de kilomètres, pas de temps de marche, pas de dénivelé, et aucune carte à l’échelle (on en a trouvé plusieurs, toutes différentes…).

Bref, avec déjà des kilomètres supplémentaires dans les pattes, nous arrivons finalement au deuxième camping et nous y déjeunerons pour faire une bonne pause.

pepsifrigo

Nous grimpons jusqu’aux Twin Falls, des cascades jumelles qui se déversent dans un même torrent.

IMG_2338

Je commence sérieusement à être très fatiguée, mais je sais que le chemin est encore très long car le détour pour la moraine en a rajouté sans en enlever (c’était un aller-retour après tout).
Nous passons ensuite devant un lac et traversons une étendue rocheuse sous un soleil cognant. Aucune ombre, le soleil tape, la réverbération est suprême dans ce genre de lieu. C’est un peu ce qui m’acheva quant à ma motivation de poursuivre.

cagnard

On arrive à un croisement avec un panneau de direction, toujours sans distance, sans dénivelé ou même le nombre d’heures de marche, et l’après-midi est déjà bien entamée. Je ne suis même pas sûre pourtant qu’on ait fait la moitié de la balade prévue, qui ne doit faire que monter à présent…

Alors, pour le coup, on décide de redescendre. Nous ne verrons pas le lac Céleste comme prévu. Ma fatigue aidant à décider la prudence des deux autres randonneurs, la sagesse l’emporte.
Et là…

Dans la descente, Sam se tord la cheville.

Quand on arrive au premier camping, il la soulage dans l’eau très fraîche de la rivière, mais j’ai le cœur gonflée d’inquiétude, surtout qu’étant l’Homme, il prend sur lui, même si sur le retour, comme le chemin est plat, on fait marcher un maximum le chocobo pour soulager sa charge.

C’est quand même un grand soulagement de voir la voiture car mine de rien, même si on avance vite sur du plat, c’était quand même 7Km à engouffrer à pied !

coyote

Nous reprenons la voiture. On prend une petite route où nous apercevrons un coyote dans les herbes avant d’arriver à Banff, puis au camping Two Jack Lake (en fait, il s’agit d’une route réputée pour bien apercevoir la vie sauvage et notamment des ours, mais nous jouons de malchance quant à cette partie-là).

campbanff

Il s’agit d’un camping situé au bord d’un lac comme son nom l’indique. Et nous y prendrons avec grand plaisir une bonne douche tiède pour enlever la fatigue et la sueur de la journée, et un bon repas.

couchersoleil_lac

Nous nous endormons bercés par les bruits de train, de route ou de rivière, on ne sait pas vraiment…