Premières sorties…

Maintenant que nous avons ramené le Defender jusqu’à notre chez-nous, il serait pas mal de le tester à quatre, car pour le coup, nous ne l’avions fait qu’à deux lors du long retour vers la région parisienne.

Avec le travail et la vie quotidienne, nous n’avons malheureusement pas trop le temps de nous attarder dessus pour tripatouiller dedans, mais petit à petit nous réfléchissons à quelles améliorations apporter et quels aménagements à rénover. Nous commençons à faire quelques plans, à nettoyer l’intérieur, à prendre des mesures, à discuter couture et tissus, tout en essayant de mener de front nos vies actives.

A la base, nous voulions le tester lors d’un week-end de trois jours, mais cela ne se fera pas. A la place, nous le sortons quand même pour faire le trajet, histoire de le faire rouler et que Sam le prenne en main. Les enfants le découvrent et voient qu’ils sont beaucoup plus en hauteur pour regarder le paysage. De plus, ils ont l’impression qu’on va trop vite (alors que pas du tout, bien au contraire !). On se familiarise avec le tableau de bord et on discute de ce qui serait chouette de faire, de comment organiser…. Entre plusieurs magasins de tissus, les vacances de Noël approchent !

Ce sera l’occasion pour notre Defender de faire le trajet en province à travers nos multiples réveillons ! Sam en profitera pour commencer à apprendre la mécanique avec le frère de son beau-frère (sisi, la chaîne familiale est très grande par chez-nous !) et nous continuerons à nettoyer le Defender de fond en comble (il y avait pas mal de sable du Maroc un peu partout !) et on vérifie que tout fonctionne bien ! La liste des choses à faire augmente et la famille également apprend à connaître notre futur logement !

On passe même deux nuits dedans en plein hiver car on l’utilise comme chambre supplémentaire (hey oui, on est vraiment beaucoup !). Nous utilisons le chauffage (qui fonctionne très bien !) ainsi que l’installation du lit au-dessus de la banquette arrière. Les enfants sont ravis, mais se cognent un peu quand même au plafond. Alors pourquoi ne pas y mettre des étoiles pour déjà que ça soit plus fun, mais également leur donner un repère pour éviter les petites bosses ?

C’est également en Bretagne qu’on commencera à mettre au point le grand plan de couture pour tout refaire et le mettre à notre goût, ma maman me prêtant machine et matériel ! Avec une vision du 4×4 en réel, elle pourra me prodiguer beaucoup de conseils sur la manière de faire !

Courtes premières sorties, mais très inspirantes sur la suite car elles fournissent le plus important : la projection sur le futur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AlphaOmega Captcha Ecologica  –  What Do You See?