Surtshellir

Et du beau temps pour  nous ce matin ! Que cela fait du bien !

On profite d’être dans la région pour faire un tour à Surtshellir. Il s’agit d’un tunnel de lave que l’on peut visiter gratuitement par ses propres moyens (un des rares dans la région). Evidemment, il faut faire attention et avoir le matériel qui convient !

C’est aussi un lieu que l’on avait déjà visité il y a onze ans, un peu par hasard. Pour le coup, rien n’a changé ici ! Très peu de monde, et on peut donc crapahuter dans les tunnels sombres à loisirs durant pas moins de 1Km. On a des lampes, mais le chemin n’est pas facile pour autant : les gros cailloux peuvent se révéler traître, et il vaut mieux prendre le temps de l’exploration et y aller doucement, afin d’éviter de se fouler quelque cheville. Une partie du tunnel est constellé de stalactites et stalagmites de glace. C’est très beau (et un peu casse-gueule car la glace n’est pas que photogénique et se met également dans pas mal d’endroits où nous devons poser les pieds). Les enfants sont ravis de jouer aux aventuriers !

Direction plein ouest à présent, en faisant un petit stop à Borganes, histoire de faire le plein d’essence et de courses après avoir sillonné une jolie route parsemée de constructions exploitant la géothermie pour chauffer les serres donnant naissance aux légumes islandais ou encore la cascade qui vit périr quelques enfants dans les chutes…

Nous entrons donc dans la péninsule ouest de l’Islande, célèbre pour un de ses volcans. Et comme chaque fois en Islande, le paysage change radicalement. Ici, nous avons des plaines verdoyantes avec de ci, de là, le cratère d’un volcan. Adieu les glaciers rocailleux et déserts.

Nous nous dirigeons pour la soirée vers un trou d’eau chaude un peu au milieu de nulle part (enfin, des champs dirons-nous). Il y a juste la place de garer peut-être trois voitures. Heureusement, quand nous arrivons, il n’y en a qu’une ! Nous décidons de manger d’abord, histoire de laisser la famille profiter de la source d’eau chaude tranquillement.

Quand c’est notre tour, on se prélasse dans un bain de 40°C. Autant dire que tout le monde est ravi !

Comme il est assez tard quand nous sortons de l’eau, on décide de rester dormir ici, histoire de bien se reposer à présent que nos muscles sont tout détendus par l’eau chaude !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

AlphaOmega Captcha Ecologica  –  What Do You See?