Dans les environs du Snæfellsjökull

Après un tri nécessaire des pierres ponces, nous partons en direction des falaises au sud de la péninsule.

On commence tout d’abord par Gatklettur, qui rassemble un relief vertigineux et énormément d’oiseaux nicheurs sous le soleil du matin, avant de rattraper le brouillard à Lóndrangar.

Entre les arches impressionnantes, les piliers de lave, les mouettes piailleuses et la brume de poix, le paysage est pour le moins mystique.

Nous allons par la suite faire un petit arrêt à Djùpalonssandur. Il s’agit d’une plage que nous avions arpenté il y a onze ans où se trouvaient les pierres-étalon permettant de déterminer quel poste vous alliez occuper en tant que pêcheur, ainsi qu’une petite épave de bateau. C’est peut-être là où on se rend compte que l’activité touristique n’est plus du tout la même. Il y a onze ans, nous étions seuls avec les pierres bien alignées sur le sol. Tandis qu’à présent le lieu est très fréquenté et les pierres-étalon ont disparu ! De plus, le lieu est plus facilement accessible avec toutes les passerelles de bois et les escaliers.

Nous marchons jusqu’à Dritvik pour manger, et de loin, nous observons un phoque nager dans la baie. Mais surtout le brouillard qui s’avance petit à petit vers nous, sans faiblir.

Nous quittons par la suite les rivages sculptées par l’océan pour nous rendre au cratère du Saxhóll. Comme il amène pas mal de monde, ils sont en train de l’aménager : le cratère a été creusé pour accueillir le parking, un escalier a été monté pour grimper au sommet, et ils sont en train de mettre des plateformes de bois pour que les gens puissent admirer le centre du cratère. Que d’aménagement pour un petit volcan. En tout cas, c’est l’ascension la plus rapide que nous ayons faite d’un volcan ! A peine 5 minutes !

Nous roulons par la suite jusqu’à Helissandur pour faire le plein d’eau avant de revenir sur nos pas jusqu’à la péninsule de Óndverdarnesviti. Alors, si à la base, c’était le petit phare coloré au milieu du brouillard qui semblait être la curiosité du coin, notre attention est bien vite entièrement accaparée par la vision d’un jeune renard arctique peu farouche qui vagabonde dans les rochers à la recherche de crustacés et autres oeufs ! C’est notre tout premier ! A priori, comme la majorité des renards arctiques d’Islande, il s’agit d’un renard bleu, qui vient de quitter ses parents pour trouver son territoire. Incroyable ! Très bientôt, nous voici à la recherche des informations disponibles pour en apprendre plus sur le renard arctique. On en discute encore quand nous faisons un petit arrêt à la plage de Skardsvik, dont le sable n’est pas noir !

La journée s’avance, et nous prenons les pistes qui mènent au pied du fameux Snæfellsjökull, rendu célèbre par Jules Verne et son fameux voyage au centre de la Terre. La route grimpe et finalement, nous passons au-dessus du brouillard ! Un magnifique soleil nous accueille et un beau ciel bleu ! Et on peut évidemment voir le volcan dans toute sa splendeur !

On se dit que ce serait pas mal de se trouver un endroit où se poser dans le coin plutôt que de retourner dans la purée de pois en contrebas…. Il n’y a personne dans les environs (hormis un allemand tout au pied du volcan), alors adjugé vendu ! Le cuistot nous prépare des hamburgers et nous profitons de cette belle soirée !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

AlphaOmega Captcha Ecologica  –  What Do You See?