Pour des raisons pratiques, le blog fera office de résumés. En effet, il est plus difficile de le tenir à jour en direct, le réseau ne sera pas toujours là à l’instant T quand j’aurai le temps d’écrire. De même, je vais m’en servir pour mettre en ligne les petits résumés des enfants (il s’agit de leurs productions d’écrits).
Pour nous suivre plus en direct, n’hésitez pas à télécharger l’application Polarsteps, c’est là où nous sommes les plus réactifs ! Elle a l’avantage de nous situer également sur une carte du monde !

Sinon, évidemment, il y a Instagram et la page Facebook (mais, de même, elles ne sont pas forcément mises à jour tous les jours!)

 

 

On a fait une grotte de Lascaux. Puis, on a fait de la route et on s’est arrêté pour dormir. Il fait froid ce matin. J’ai bien aimé le lion des cavernes.

 

 

Samedi, on a visité la grotte de Lascaux. On y trouve des peintures et des gravures. J’ai bien aimé les chevaux d’un jaune orange sur les plafonds de la grotte.

Dimanche, on a visité deux petites grottes. La première, elle s’appelle l’Abri du Cap Blanc. On y trouve de grandes sculptures.

Avant la deuxième, on devait faire notre résumé de la semaine. C’est là que je me suis dit dans ma tête : « Je déteste les dimanches ! ».

La deuxième s’appelle la grotte des Combarelles. On y trouve des gravures. J’ai bien aimé le lion des cavernes et le renne qui boit.

 

 

Hop, nous voici partis vers le sud de la France.

Ca commence bien les petits ennuis : le moteur du système SOG de nos toilettes (qui permet une ventilation – donc pas d’odeurs dans le 4×4 – mais également une décomposition naturelle plus rapide et sans produit chimique – plus écolo donc!) est tombé en panne ! Evidemment, ce n’est pas le système le plus fréquent et maintenant que nous sommes nomades, c’est beaucoup plus difficile de commander sur internet tout en comptant les délais, mais à priori, ouf, il y a un magasin en Andorre (où l’on passera donc prochainement) qui en a en stock ! Une petite semaine à tenir en faisant bon gré mal gré des odeurs pas toujours ragoûtantes de l’engrais naturel que nous produisons (heureusement, ce n’est que lorsqu’on ouvre la caissette, pas tout le temps!).

La première leçon des enfants se passe plutôt bien, même si on ressent de la fatigue après 1H30 de travail, ma foi, assez logique. Évidemment, Esteban va à reculons pour le français mais se jette sur la division posée sans même que je ne lui demande. Quant à Jarod, pas de problème pour la lecture, par contre, ça commence à râler quand on passe à l’écriture, évidemment !

Mais bon, on profite de nos visites en villes moyenâgeuses pour réviser un peu les arts roman et gothiques pour voir les différences qui existent entre les deux et pourquoi l’un a supplanté l’autre au fil du temps.

A n’en pas douter que nous sommes heureux également de l’avènement des réseaux sociaux. Oui, ça peut être perçu par certains comme un fil à la patte, mais quel soulagement aussi de se dire qu’on est en contact permanent avec les êtres qui nous sont chers, qui peuvent nous suivre, et qu’ils sont tout prêts de nous d’une certaine manière.

 

 

On poursuit notre redécouverte du Moyen-Âge avec le Châlucet, une belle place fortifiée du XIIème siècle très bien conservée. Incroyable mais vrai, nous sommes seuls sur le site, un vrai régal, même si les garçons sont quand même grognons ce matin. Auraient-ils donc trop lu hier soir ? Mine de rien, ils commencent à s’égayer à mesure que le soleil réchauffe les anoraks !

 

Mais le temps fort de la semaine est sans le moindre doute la visite de la Grotte de Lascaux, enfin de sa très belle réplique, Lascaux IV. Magnifique ! Les peintures sont un régal, et la guide fort intéressante. De plus, la visite est tout confort, grâce au casque audio qui permet de porter la voix de la guide sans effort dans nos oreilles. J’ai tout particulièrement aimé la mise en situation avant d’entrer dans la grotte. Un écran nous montre la caméra en direct sur le site de Lascaux, puis, l’écran se transforme pour montrer le paysage d’il y a 20 000 ans, ainsi que la faune et la flore, très différentes toutes les deux, à cette lointaine époque. A n’en pas douter, cela parle aux très jeunes yeux et tous les enfants qui étaient dans notre groupe étaient intéressés !

 

 

Une très belle découverte et surtout, cela rend la Préhistoire bien plus proche et réelle que dans les livres !

Nous continuerons nos découvertes préhistoriques avec l’Abri de Cap Blanc, abritant de magnifiques sculptures sur paroi (méritant son titre d’art pariétal pour le coup!) et de la grotte des Combarelles, qui est une vraie mine de gravures.

Les sculptures sont de toute beauté, et à les contempler, on se sent proches de ceux les ayant gravé d’une manière ou d’une autre. Je suis toujours sous le choc de ces détails si pointilleux. A vrai dire, j’en remets en question toute ma pratique du dessin !

Les gravures ne sont pas en reste au final, les tracés sont fascinants et magiques. Il y a de quoi à remettre en cause le numérique ou notre appétit à ingurgiter les flambées de nouveaux contenus alors qu’on resterait des heures à regarder ne serait-ce qu’une de ces productions !

A l’Abri, Pascal, notre guide, est d’une générosité sans pareil. En plus d’avoir le luxe d’une visite privée (car personne d’autre dans notre groupe), il nous fait aussi une démonstration de ce que pourrait être la musique préhistorique, avec des instruments reconstruits selon les critères de l’époque et des connaissances. Magique ! Il nous offre par ailleurs une guimbarde végétale, qui voyagera avec nous. Sam a intérêt de s’entraîner ! Encore merci pour cet accueil chaleureux et très instructif ! (en plus, pour les enfants, il anime des contes préhistoriques dans l’abri même ! De quoi faire entrer les enfants dans la préhistoire beaucoup plus facilement!)

Ainsi, petit à petit se dessine notre nouvelle routine : entre découvertes, vie ensemble, apprentissages scolaires et le temps du voyage.

2 Thoughts on “Premiers pas en Dordogne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

AlphaOmega Captcha Ecologica  –  What Do You See?