A l’attaque des Fjords de l’Ouest

Ce matin, nous voici dans les nuages. Le brouillard de mer enveloppe toute la péninsule et aura du mal à partir. Dans tous les cas, pas de relief en prévision pour grimper au-dessus.

Tout d’abord, nous allons jusqu’au mont Kirkjufell, non loin de sa cascade Kirkjufellsfoss. Je n’étais pas au courant, mais apparemment, c’est un spot très prisé depuis qu’un célèbre photographe sur les réseaux sociaux en a fait une photo. Résultat, tout le monde veut faire la même ! En un sens, c’est rigolo de tous les voir s’aligner sur le même point pour avoir exactement le même angle de vue, alors qu’à la base, rien ne distingue vraiment cette cascade. C’est surtout le mont et sa drôle de forme qui est remarquable. Nous continuerons un peu plus loin, où un lac s’étend. Il y a énormément moins de touristes (puisque tous sont regroupés pour faire la photo et s’en vont), alors que le reflet de la montagne dans ce dernier est tout aussi joli.

La balade fait du bien, même si elle était assez courte, car nous devons rejoindre Stykkishólmur, la plus grande ville de la péninsule (avec pas moins de 1100 habitants !). Ici, on trouve un petit garage qui répare notre pneu en à peine 20 minutes ! Pas besoin de rendez-vous, ni rien ! On fait des courses au Bonus du coin, avant de se poser près de l’école pour déjeuner. Comme souvent, l’école possède une cour ouverte avec des jeux à disposition tout le temps, dont le fameux trampoline géant ! Les loulous en profitent un maximum. Il y a même une tyrolienne !

Sur la route, Sam aperçoit des gens en train de cueillir des petites choses sur le bas-côté. Ah bah oui ! Il y a un tapis de myrtilles qui s’étend ! Ni une ni deux, nous voici avec nos petits pots pour les ramasser à la main (eh non, nous n’avons pas de peigne avec nous !). On en fait quand même une bonne réserve (arrivera-t-on à tout manger ??). Et c’est ainsi que nous quittons la péninsule ouest pour de bon.

La route nous conduit plus au nord, en direction des fameux fjords de l’ouest (ou plutôt du nord-ouest). On a décidé de prendre le goûter près d’une source chaude, la Guðrúnarlaug. Il s’agit d’un petit bassin bien aménagé en pierres, avec même une petite maison de type viking pour se changer. Elle tient son nom de l’héroïne de Saga Guðrún Ósvífrsdóttir, qui se baignait à cet endroit même, comme décrit dans les textes.

Les Islandais lui ont bien rendu honneur, cette source est vraiment jolie. Evidemment, la fréquentation y est élevée et malheureusement, on n’est pas seuls. De plus, beaucoup ne respecte pas vraiment les lieux, et utilisent le derrière de la cabane comme des toilettes sauvages… Enfin, au moins, les enfants en profitent bien, l’eau est à 40°C, pas moins !

Après la petite baignade, nous voici en train d’attaquer notre premier fjords (à chaque fois, il faut bien compter 100Km !). Ils sont grandioses, hauts et impressionnants ! On est éberlués d’une certaine manière par les gens dont la ferme se situe en plein milieu, et doivent rouler au minimum 200Km pour aller faire leurs courses ! A chaque fois, il n’y a qu’une ferme ou deux, et il faut donc aimer l’isolement (surtout en hiver !) et pouvoir se débrouiller sans assistance immédiate ! Cela laisse songeur. A moins qu’ils ne soient là que l’été ? C’est une possibilité après tout !

Bon, qui dit fjord, dit route assez unique, et peu d’embranchements, mais grâce à Esteban nous trouverons un petit endroit discret et isolé près de la mer. C’est l’heure de faire un gâteau avec nos myrtilles ! L’odeur doit être alléchante car un phoque vient nous observer un certain temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

AlphaOmega Captcha Ecologica  –  What Do You See?